Les concerts

Antonín Dvořák (1841 - 1904)

..........................................

Te Deum

Hymne des héritiers de la Montagne blanche

Symphonie n°9 "Nouveau monde"

 

Magali Klipffel, soprano

Guillaume Dussau, Baryton/basse

Orchestre Symphonique Molto Assai

..............................................

jeudi 09 novembre, 20h30

Bordeaux, Cathédrale Pey Berland

dimanche 12 novembre, 16h

Saint Macaire, Église

 

"Mon premier succès obtenu dans un concert public", c'est ainsi que Dvorak appela sa courte cantate pour chœur mixte et orchestre sur des paroles d'une partie du poème de Vítězslav Hálek, "Les héritiers de la Montagne blanche".

Le succès fut retentissant et décisif car l'attention du public musical tchèque tout entier se tourna vers ce jeune compositeur presque totalement inconnu. L'œuvre fut crée le 09 mars 1873 avec près de 300 choristes et les orchestres des théâtres techèque et allemand de Prague. Le succès de la création tient en grande partie au talent de compositeur de Dvorak, montrant une réelle technique et une profonde connaissance de la musique tchèque. Le succès est également dû aux idées ardentes clairement exprimées par le poème et qui agitaient tous les vrais fils de la nation tchèque. Le public et la critique s'enflammèrent unanimement pour cet hymne choral.

 

La cantate Te Deum pour solistes, choeur et orchestre a été créée bien plus tard, en 1892. Dvorak la composa avant de partir pour l'Amérique. En octobre 1891, Dvorak a signé un contrat qui l'engageait à prendre possession, à partir de l'automne de l'année suivante, le poste de Directeur du Conservatoire de New York. Une œuvre lui est commandée par Mrs. Turber, une des fondatrices du Conservatoire, pour la soirée de gala organisée en mémoire du 400è anniversaire de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb mais aussi pour féter son arrivée à la tête de l'institution. Ne recevant pas de texte à mettre en musique, il décide de le choisir lui-même parmi ceux qui résonnent le plus en lui. La lumière, la fête, le texte du Te Deum est pour lui une évidence ! L'enthousiasme de Dvorak pour cet texte fu tel qu'il créa l'oeuvre musicale en une semaine. Dvorak dirigea lui-même la création le 21 octobre 1892 au Music Hall de New York avec un chœur de 250 choristes. Le succès fut à la hauteur de la brillance de l'œuvre.

 

La symphonie n°9 dite "Du nouveau monde" a été composée en 1893 et créée le 15 décembre de cette même année au Carnegie Hall par l'orchestre Philharmonique de New York. Très longtemps la légende attribua certains thèmes à des origines tribales, probablement parce que Dvorak composa l'œuvre durant sa période américaine. Pourtant il dit lui-même « Je n'ai utilisé aucune des mélodies indiennes. J'ai simplement écrit des thèmes originaux englobant les particularités de cette musique et, utilisant ces thèmes comme sujets, je les ai développés avec les moyens des rythmes modernes, contrepoints et couleurs orchestrales. »

 

 

SAISON 2017.18

Luigi Cherubini (1760 - 1842)

........................................................................

Requiem en do mineur

 

Concerts prévus en novembre 2018

Luigi Cherubini naît à Florence en 1760. C’est à dix-neuf ans qu’il écrit son premier opéra. Il s’installe à Paris à l’âge de vingt-six ans. Il renonce au théâtre pour se consacrer essentiellement à la musique religieuse ainsi qu’à la musique de chambre.

 

Musicien officiel, il écrit des musiques «révolutionnaires» (Hymne au Panthéon, Hymne et Marche Funèbre «pour la mort du Général Hoche»), est surintendant de la Chapelle de Louis XVII et, après y avoir été inspecteur de l’enseignement et professeur de composition, dirige le Conservatoire de Paris de 1822 à l’année de sa mort (1842).

 

Le Requiem en ut mineur, musique funèbre par excellence

 

En 1816, Louis XVIII commande à Cherubini un requiem à la mémoire de son frère Louis XVI.

L’œuvre, entendue pour la première fois à Saint Denis le 21 janvier 1817 pour l’anniversaire de l’exécution de Louis XVI, est immédiatement considérée comme un sommet de la musique sacrée. Beethoven, Schumann et Brahms l’admirent grandement et il inspire en partie ceux de Berlioz, Brahms et Verdi.

Cette œuvre n’a jamais disparu du répertoire.

Elle a souvent été comparée au requiem de Mozart, dont Cherubini se limite à un chœur mixte à quatre voix avec un orchestre assez fourni.

Nous contacter

 

> connaître nos dates de concerts

> nous proposer un projet

> nous rejoindre

Toute personne souhaitant nous rejoindre est la bienvenue.

Nous proposons quelques répétitions pour essayer librement

Une équipe professionnelle

Laurence Giraudet, accompagnatrice

Aurélie Ciron, Magali Klipffel, assistantes

Lionel Gaudin-Villard, chef de choeur

Chœur mixte de près de 95 membres, l'Ensemble Vocal Martenot a été créé par Michel Moureau en 1990.

Le répertoire est essentiellement consacré aux grandes oeuvres avec orchestre et solistes de Mozart aux contemporains.

INFOS PRATIQUES

Répétitions

Mercredi soir de 20h30 à 22h30

 

Lieu des répétitions

Centre d'Animation du Grand Parc

36 Rue Robert Schuman, 33000 Bordeaux

 

Chef de choeur Lionel Gaudin-Villard

Équipe

Laurence Giraudet, Aurélie Ciron,

Magali Klipffel, Élizabeth Pétillot

NOS COORDONNÉES

36 Rue Robert Schuman

33 000 Bordeaux

Infos concerts et recrutement

06 80 14 55 10